Fabrice : “Il faudrait développer les dialyses longues nocturnes”

Une nuit sur trois, Fabrice les passe dans un centre de dialyse de nuit. Ce dispositif lui a permis de retrouver sa condition physique, et surtout de retrouver sa passion pour l’ultra trail.

Fabrice a été diagnostiqué à l’âge de 20 ans d’une maladie génétique rénale qui attaque ses reins, ses yeux et ses oreilles.

En 1997, j’ai commencé les dialyses. J’ai été greffé très rapidement après mais malheureusement j’ai fait un rejet. Et depuis, cela fait 20 ans que j’attends une greffe de rein.

Depuis 2002, Fabrice passe une à trois nuits par semaine dans un centre de dialyse de nuit. Les séances durent huit heures et sont beaucoup plus supportables.

Remis sur pied par ce système de dialyses, Fabrice se lance des défis sportifs au bout du monde. Il raconte cela dans son documentaire tourné sur l’Ile de la Réunion lors de l’ultra trail du Bourbon.

Écoutez son témoignage…