Alexandra, ex-miss France : “mon défi est d’aider les enfants autistes à s’intégrer”

L’ex miss Alexandra Rosenfeld est marraine de l’association Ninoo, une association de soutien aux enfants autistes. La jeune femme a accepté de répondre aux questions de We are Patients au sujet de son engagement autour des enfants autistes et de leurs familles.

– Alexandra, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Alexandra Rosenfeld, j’ai été élue Miss France et Miss Europe en 2006. J’ai vécu 12 ans à Paris, des années pendant lesquelles j’ai été journaliste sportif, à présent je suis dans le sud. Je crée des événements oeno-touristiques pour mon agglomération “Hérault Méditerranée”.

– Depuis quand êtes-vous marraine de l’association Ninoo ?

Je suis une des marraines de l’asso depuis 2014.

– Parlez-nous de votre engagement ? Pourquoi avoir pris la décision de vous lancer dans une aventure associative ?

J’ai toujours été active dans la vie associative, même bien avant Miss France. Mais il est vrai que notre voix est plus forte une fois que nous avons été médiatisée. Aujourd’hui, je suis engagée dans 3 associations et je refuse de prêter mon nom à d’autres. Tout simplement parce que le rôle de marraine est un rôle que je prends avec beaucoup de sérieux. Je préfère être active dans peu d’associations, au lieu d’être citée partout et ne rien y apporter.

– Ninoo, c’est quoi ?

Ninoo c’est une association de soutien aux enfants autistes. Nous militons pour soutenir ces enfants et leurs familles. Dans quelques mois nous fêterons les 5 ans déjà de l’association. Cela se traduit par des activités mensuelles car malheureusement peu d’enfants autistes ont accès aux activités périscolaires. Il s’agit aussi de sensibiliser sur la réalité scolaire a savoir que 80% des enfants autistes ne sont pas scolarisés en France contre 20% à l’étranger. Nous organisons des événements pour sensibiliser le grand public également. 

– Pourquoi le nom Ninoo ?

Parce que c’est un petit nom affectueux dans le sud. Pascale la présidente est également originaire du sud de la France.

– Quelles actions sont mises en place par Ninoo pour les enfants ?

Nous proposons des activités ludiques et créatives comme des ateliers “pâtisserie” avec des chefs,  “éveil musical”,  “arts plastiques”, Skateboard”, du poney… Chaque année en décembre nous organisons un arbre de Noël. C’est un moment convivial, de partage où les familles, bénévoles, marraines et parrains se retrouvent. Le 1er avril 2018 nous allons organiser notre événement annuel : Happy Blue Day lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Les familles et leurs enfants autistes et non autistes se retrouvent de 10h à 17h pour participer ensemble à des ateliers gratuits.

– Avez-vous des proches qui souffrent d’autisme ?

Non, je ne connaissais aucune personne autiste avant de rentrer chez Ninoo.

– Quel est votre défi pour Ninoo ?

Améliorer le quotidien des familles, et expliquer ce qu’est l’autisme. Ce n’est pas une maladie mais un handicap… Plus précisément : Aider ces enfants à s’intégrer.

– Que voudriez-vous dire à des parents qui ont un enfant autiste ?

Que je suis très admirative de leur force.