Reine : “Après mon cancer, je suis devenue chanteuse !”

Diagnostiquée à 50 ans d’un cancer du sein, la vie de Reine bascule à l’annonce de la maladie. Cette ajaccienne quitte son travail pour se consacrer à la musique et devenir chanteuse. Pari réussi ! 

  • Présentez-vous

Je m’appelle Reine, je vis en Corse à Ajaccio et je n’étais qu’une simple vendeuse quand, en avril 2014 à l’âge de 50 ans, ma vie a basculé.

  • Comment avez-vous été diagnostiquée ?

Le lendemain de mon anniversaire, j’ai passé une mammographie qui a révélé deux tumeurs malignes et rapidement j’ai subi une mastectomie du sein droit, suivi du protocole d’un an de traitement en chimiothérapie et radiothérapie.

reine-2

  • Qu’est-ce que vous avez ressenti ?

L’annonce de mon cancer du sein m’a tout d’abord anéantie mais rapidement j’ai commencé à voir la vie d’une autre façon…

  • Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Je suis une autre femme, plus forte et beaucoup plus heureuse. Petit à petit, j’ai appris à profiter de chaque moment important que la vie me présentait.

  • Qu’est-ce que la maladie a changé pour vous ?

J’ai éprouvé l’envie d’écrire un poème très positif sur la maladie et grâce à de magnifiques rencontres avec un auteur et un compositeur, devenu des amis, j’ai pu écrire ma première chanson « Mon paradoxe » sortie en CD en 2015. Aujourd’hui, je suis chanteuse.

  • Comment êtes-vous devenue chanteuse ? Racontez-nous !

Suite à cette chanson j’ai voulu continuer… J’ai coécrit deux autres chansons (qui n’ont rien à voir avec la maladie) et constitué par la même occasion un groupe de 5 musiciens et 2 choristes nommé « Gruppu paradoxe » groupe paradoxe en corse. Je dois préciser que je n’étais absolument pas chanteuse à la base mais la force de cette envie m’a permis de le devenir. Aujourd’hui, nous avons déjà une dizaine de chanson à notre actif.

  • Êtes-vous une femme engagée ?

Effectivement, il me paraissait essentiel de partager cette joie de vivre avec d’autres personnes qui comme moi ont dû affronter cette maladie. J’ai donc créé ma propre association « Mon Paradoxe » pour aider les personnes touchées par le cancer à retrouver goût à la vie à travers des activités artistiques… J’ai donc commencé par un clip vidéo sur ma chanson mon paradoxe, tourné avec des femmes concernées. 

  • La maladie a-t-elle renforcé votre relation avec vos proches ?

Elle m’a surtout permis d’avoir des relations plus saines privilégiant des relations sincères authentiques avec beaucoup d’amour.

capture-decran-2018-07-30-a-10-48-21

  • Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui vient d’être diagnostiqué de la même pathologie que vous ?

Nous sommes tous très différents face à cette maladie, mais une chose est sûre nous voulons tous vivre, mais vivre en ouvrant grand les yeux et saisir tous ces petits moments de plaisir que la vie peut nous offrir.

  • Quel message souhaitez-vous délivrer à la communauté de We are Patients ?

Nous sommes tous des personnes exceptionnelles et uniques, et notre force réside dans cette formidable envie de vivre !