Amélie : “La maladie m’a rendu moins timide !”

En 2014, Amélie est diagnostiquée d’un cancer du sein. Battante et passionnée, la jeune infirmière aime la vie et garde le moral. Son leitmotiv : profiter de la vie pour aider le corps à combattre la maladie.

  • Présentez-vous

Je m’appelle Amélie, j’ai 32 ans, je suis en couple depuis presque 15 ans et je suis mariée depuis 2 ans. Je suis infirmière et j’habite près de Toulouse. J’adore les animaux : j’ai 4 chats et un chien, ce sont mes bébés !

  • Comment avez-vous été diagnostiquée ?

J’ai été diagnostiquée en 2014 après un protocole de fécondation in vitro. Je m’injectais des hormones afin de stimuler ma production ovarienne et j’ai commencé à sentir 2 boules dans mon sein droit. Après l’échec de cette fiv, j’ai consulté mon gynecologue qui m’a prescrit une échographie et une mammographie. L’aspect de ces nodules à tout de suite inquiété le médecin. Une biopsie plus tard, on m’annonçait que j’étais atteinte d’un cancer du sein bifocale de grade 3 très agressif. Après avoir subi chimiothérapie, radiothérapie, double mastectomie, curage axillaire (4 ganglions étaient metastasés), reconstruction mammaire, 2 ans d’hormonothérapie, j’ai souhaité faire un arrêt de mes traitements pour retenter le projet bebe. On m’a donc fait passer un bilan d’extension et on a découvert que des métastases avaient envahi mon foie.

  • Qu’est-ce que vous avez ressenti ?

L’annonce en 2014 a été difficile à encaisser, le projet fiv tombait à l’eau mais il a vite fallu me reprendre, car les traitements ont commencé très rapidement ! L’annonce de la récidive a été plus compliquée… J’ai vraiment cru que j’allais mourir, et j’ai pris conscience que notre projet bébé ne se réaliserait jamais.

  • Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui je me sens bien, je suis sous chimiothérapie orale depuis un an, mes métastases ont énormément régressé, j’ai pu être opérée du foie afin d’en retirer certaines et de faire de la radiothérapie sur d’autres. Je passe un examen de contrôle dans une semaine mais mes prises de sang sont bonnes. Je supporte bien la chimio, je n’ai pas à me plaindre!

  • Qu’est-ce que la maladie a changé pour vous ?

La maladie m’a rendu moins timide ! J’ose plus de choses ! Je fais encore plus la fête, en bref, je profite de la vie. J’ai également moins peur de la mort, je vis au jour le jour, mais en étant positive !

img_5751
  • Quelle est votre passion ?

Je suis passionnée de maquillage ! Durant la maladie, cela m’a beaucoup aidé, depuis c’est devenu une passion.

  • Êtes-vous engagée ?

Je fais partie depuis 4 ans d’une association de sport santé et je pratique le rugby touch avec d’autres femmes atteintes de cancers gynécologiques, c’est devenu une vraie passion également ! Je crée également des petits badges en pâte polymère pour le corps médical, cela m’occupe bien ! J’ai aussi créé une pétition en ligne sur un projet très controversé. La Légalisation de la GPA (grossesse pour autrui) en France, et ce dans un cadre bien défini pour des femmes atteintes de pathologies leur rendant impossible une grossesse…

  • La maladie a-t-elle renforcé votre relation avec vos proches ?

Clairement la maladie m’a rapproché de mes proches ! Ma famille, mes amis (pas tous ! La maladie permet aussi de faire une ÉNORME tri !) et surtout mon mari ! La personne la plus importante dans ma vie ! Mon plus grand soutien !

  • Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui vient d’être diagnostiqué de la même pathologie que vous ?

Je suis assez présente sur Instagram et j’essaye au maximum de donner des conseils à des femmes qui viennent d’apprendre qu’elles sont atteintes d’un cancer du sein. Je leur explique comment se passe les chimios, comment anticiper au mieux les effets secondaires. Je leur donne mes bonnes adresses, les produits qui m’ont aidé etc… Mais surtout, je leur dis que le moral fait partie des traitements ! Garder le moral, rester positif, profiter de la vie aide le corps à combattre la maladie. J’en étais déjà convaincu avant d’être malade, je le confirme aujourd’hui !

  • Quel message souhaitez-vous délivrer à la communauté de We are Patients ? 

Mon message est toujours le même, profitons de la vie ! Il faut réussir à voir le beau même dans ce qui est le plus sombre. Chaque épreuve nous apprend quelque chose, et nous permet de grandir : souriez, dansez, aimez, et laissez le passé ou il est ! L’important est d’avancer et de ne jamais perdre espoir !