Anaïs : « Ce qui m’a sauvé, c’est ma passion ! »

Anaïs est une jeune femme de 24 ans, originaire de Wallonie, en Belgique. C’est une passionnée de danse depuis ses 3 ans. En 2012, lorsqu’elle a 17 ans, elle est victime d’un accident devant son école. Son pied se retrouve totalement écrasé sous les roues d’un bus, ce qui mènera à la perte de celui-ci. Ses projets d’avenir dans la danse étaient alors bien compromis.

La danse, c’est un besoin vital pour Anaïs. Juste après son accident, sa première interrogation était de savoir si elle allait pouvoir participer à son spectacle de danse, prévu un mois plus tard. L’amputation étant inévitable, Anaïs n’a malheureusement pas pu y danser, mais 7-8 mois après son accident, elle recommence peu à peu à danser, malgré ses béquilles.

Aujourd’hui, la jeune femme donne des cours de danse a des enfants, et crée des chorégraphies. Selon elle, ce drame lui a permis de danser encore mieux, tant elle a du faire preuve de détermination. Sa passion pour la danse lui a permis de se relever, et de mener un grand combat contre l’adversité. Elle est même devenue maman d’une petite fille, Mélia, qui essaye souvent sa prothèse pour faire comme sa maman !

Le réalisateur Gilles Havet a réalisé et produit un documentaire racontant en détail la belle histoire d’Anaïs.