La maladie n’empêche pas les belles rencontres !

« J’ai fait de belles rencontres, que je n’aurais pas forcément faites si je n’avais pas été malade… ».

Jeanne est interrompue par la sonnerie de son téléphone : « C’est Amélie ! », nous dit-elle en souriant.
« Tu te rappelles la route de la maison ? A tout de suite ! »

j plus A 04

Cet après-midi Amélie est venue rendre visite à Jeanne.
Elles se sont rencontrées au début de l’année 2013 : Jeanne vient d’apprendre qu’elle souffre d’un lymphome quand une amie lui parle d’Amélie, qui elle est en rémission.

A ce moment là, Jeanne se sent déjà différente, en décalage avec sa génération. Elle a besoin de partager son expérience, ses craintes et son histoire avec des gens qui comme elle ont dû affronter la maladie.
« Forcément, après une épreuve comme le lymphome, tu ne te retrouves plus avec les mêmes personnes, tu t’intéresses plus aux mêmes polémiques. Avec Amélie on s’est tout de suite super bien entendu ».

j plus a 05 j plus a 02

Jeanne était ravie de pouvoir se confier à une amie sans être renvoyée à son image de malade, de victime.

 Les gens qui vous regardent avec de la pitié, c’est ce que je craignais le plus. Mais, j’avoue, il y a eu aussi des regards d’inconnus bienveillants qui m’ont fait chaud au cœur.

Les deux copines sont contentes de se retrouver et d’échanger leurs dernières histoires, souvent entrecoupées par des éclats de rire.
« Il y a l’envie de vivre. Et on a besoin de sentir notre force ! »

IMG_1170