L’ex-mannequin Breanne Rice dévoile sa maladie de peau

Après avoir passé 12 ans sous silence, l’ancien mannequin Breanne Rice a enfin décidé de révéler sa maladie de peau, le vitiligo, une pathologie chronique de l’épiderme qui se manifeste par une dépigmentation de la peau.

« J’ai passé ma vingtaine à manquer d’assurance et à fonder mon amour-propre sur mon apparence. Je ne voulais pas me regarder dans le miroir et m’inquiéter de ne pas avoir une peau parfaite », confie-t-elle dans une interview à People Magazine.

Diagnostiquée à l’âge de 19 ans, Rice, qui en a aujourd’hui 31, a passé tout le début de sa carrière de mannequin à s’inquiéter pour sa peau.

« Mon visage était tout pour moi, et je visais toujours la perfection. Quand j’ai commencé à être vraiment malade, j’avais le sentiment de ne plus pouvoir contrôler le vitiligo. Et je ne voulais en informer personne. »

Le vilgito est apparu soudainement pendant la nuit, d’abord comme une petite tache blanche de la taille d’une pièce de dix centimes sous l’oeil gauche.

« C’est quelque chose qui peut arriver à n’importe qui et à n’importe quel moment », ajoute Rice. « Ton corps commence à attaquer tes propres cellules pigmentaires. C’est ton propre corps qui se retourne contre toi. »

Pour cacher la dépigmentation de sa peau, Brienne a passé toute sa carrière dissimulée sous une épaisse couche de fond de teint et d’anti-cernes.

« Je mettais une première couche de fond de teint très épais pour faire croire que ma peau était pigmentée naturellement. Ensuite, comme j’ai une carnation naturellement olive, je devais créer un peu d’ombre. J’avais besoin de faire tout ça pour que mon visage ait l’air normal. C’était un long processus chaque jour, simplement pour sortir dehors », raconte t-elle.

C’est sur son compte Instagram que la jeune femme décide de révéler sa maladie à ses fans en postant un scan de son visage réalisé chez le médecin.

« Nous pouvons décider d’être beaux et confiants parce que nous sommes nous-mêmes, et parce que nous ne sommes pas censés devoir être ou ressembler à qui que ce soit », peut-on lire dans le beau message d’acceptation de soir qui accompagne sa publication.

Aujourd’hui thérapeute spécialiste en alimentation, Brienne Rice ne cache plus ses taches et semble fière de se dévoiler au naturel, comme le montrent les nombreux hashtags tels #vitiligolove ou #vitiligobeauty qu’elle emploie sur son compte Instagram. Elle espère que son message aura permis à d’autres personnes atteintes par le vilgito de reprendre confiance en eux.

Sources : Huffington Post, Glamour