David : “Aujourd’hui j’ai construit un bras”

Atteint du syndrome de Poland, David, 19 ans, a enflammé le net avec ses inventions géniales. En effet, ce franco-espagnol a deux particularités physiques : son avant-bras et son pectoral droit. Ces derniers sont atrophiés depuis sa naissance. David n’en est pas moins un jeune homme plein de ressources qui a transformé son handicap en un véritable atout. Depuis l’âge de 9 ans, il crée des prothèses fonctionnelles pour son bras avec ses… LEGO ! 

Petit garçon, David a déjà un florilège d’idées qui seraient susceptibles de faciliter son quotidien. Atteint du syndrome de Poland au niveau de son avant-bras et de son pectoral, le petit génie va faire appel à sa créativité sans limite. Il fabrique alors sa toute première prothèse à l’aide de LEGO !

Le syndrome de Poland est une malformation de la main souvent associée à un sous-développement de la cage thoracique. Cette maladie rare de naissance est plus courante chez les hommes et touche plus souvent la partie droite du corps.

David a 9 ans, il est installé pensif sur son lit, lorsqu’il pose les yeux sur son hélicoptère tout en LEGO qui prend la poussière.

Alors je me suis dit : ‘je vais changer ce LEGO’

capture-decran-2018-07-10-a-4-57-07-pm

Il suffira d’un peu moins d’une semaine pour transformer l’engin à hélices en un bras digne des personnages de fiction. Lorsqu’il sort de sa chambre pour montrer son extraordinaire réalisation à ses parents, ces derniers restent bouche bée. Cependant elle n’est pas assez solide et a besoin d’être optimisée. Il va falloir attendre neuf années de plus avant que le jeune homme en crée une nouvelle.

J’ai fini par en construire une autre, ‘MK2’. La première c’était ‘MK1’ comme dans Iron Man.

En neuf ans, les progrès sont flagrants. Son avant-bras en LEGO, désormais plus solide, peut soutenir son poids. David peut même faire des pompes mais rien ne l’arrête, “MK1” a besoin d’être optimisée. MK2 est née, composée de plus de mille pièces. Cette prothèse est réalisée à l’aide de fils de pêche et d’un système de batterie fonctionnant comme un biceps. 

Une troisième est en cours de création mais comme le précise le jeune inventeur : “les LEGO vont limiter l’évolution de ses appareils.” 

Je vais l’améliorer un maximum parce que ce sera peut-être le dernier bras que je ferai en LEGO.

capture-decran-2018-07-10-a-4-58-25-pm

Depuis, le futur ingénieur enchaine les interviews regardées par des millions de personnes sur internet. Il est même invité sur les plateaux. Voilà comment la privation d’un membre va faire germer une pensée astucieuse et de grandes qualités d’adaptation, de précieux atouts pour le jeune homme.

Enfant, David se souvient des blagues que l’on pouvait proférer sur son bras, il cachait son handicap dans sa manche longue. Aujourd’hui après avoir été la risée de son école, il fait la fierté de ses amis et plus encore !

Même moi je fais des blagues sur mon bras alors…

Ces exploits lui ont valu d’obtenir une bourse à l’université internationale de Catalogne où l’autoproclamé “Hand Solo” va étudier la bio-ingénierie afin de créer des prothèses pour les personnes handicapées. Mais sans LEGO cette fois…