David découvre qu’il est diabétique de type 1 en 2009, il a alors 21 ans.

La première “lune de miel” de David s’est déclarée quelques mois après le diagnostic de son diabète de type 1. Il en fera deux autres. “La ‘lune de miel’, c’est le pancréas qui donne des signes de vie”, nous explique David, “on dirait qu’il re-fonctionne et donc tu n’as plus besoin d’injection d insuline pendant un mois, ou un peu moins, et tu as l impression d’être guéri !”

Ce n’est bien sur qu’une illusion, un moment de répit. Au bout d’un mois de “lune de miel”, le pancréas de David arrête de fonctionner une nouvelle fois :”J’ai eu une bonne grosse claque derriere les oreilles !”