Kelly : « J’ai un lymphome mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas un cancer ! »

Kelly et son sourire lumineux nous accueillent lors d’une belle journée de juin. Difficile alors d’imaginer toutes les épreuves traversées par cette belle trentenaire.
Pourtant, pendant l’été 2012, Kelly se sent « super fatiguée ». Les vacances tombent à point ! Direction la Toscane avec Antoine, l’élu de son cœur depuis un an et demi.
Et là surprise : Antoine demande Kelly en mariage ! Ce que la jeune femme accepte avec empressement. Une joie qui ne fait pas disparaître la fatigue : « en plus, j’avais une gène au niveau de la gorge, j’étais essoufflée, j’avais du mal à respirer ».
Kelly et Antoine rentrent à Paris. Les préparatifs du mariage se précisent.

Alors que nous visitons les salles pour la réception du côté de chez mes beaux parents, je suis épuisée et en plein repas j’ai un truc qui sort au niveau du cou, une boule.

A partir de ce moment là, Kelly va enchaîner les rendez-vous avec différents médecins, faire plusieurs examens. « On me découvre une grappe de ganglions au niveau du thorax, on me dit qu’il faut faire un scanner. Je suis sous antibiotiques depuis quasiment un mois, rien ne change. »

Témoignage de Kelly, malade atteinte d'un lymphome

Arrive alors le rendez-vous avec une hématologue : « Elle ne me pose qu’une seule question : ‘est ce que vous êtes essoufflée ?’ Je me suis dit, enfin quelqu’un me pose les bonnes questions ! J’étais de plus en plus essoufflée. Elle nous donne rendez-vous le 28 novembre 2013, le temps d’attendre les résultats des examens. »
Les journées sont longues jusqu’à ce rendez-vous, et l’état de Kelly ne s’arrange pas.

Enfin, le jour J arrive. La jeune femme accompagnée de sa mère et de son futur mari va savoir ce qu’elle a : « C’est gravé dans ma tête pour toute ma vie », nous explique-t-elle. « Le médecin ne nous regarde même pas et nous annonce que j’ai un lymphome de Hodgkin. Et précise ‘pour ce que vous avez, le traitement c’est de la chimiothérapie’. Et là je me souviens très bien ce que je lui réponds ! Je lui dis ‘ce n’est pas possible ! Je me marie au mois de Mars !’ J’ai pensé cheveux et même pas cancer ! » s’exclame Kelly.

Kelly et son lymphome de Hodgkin de stade 4 Kelly a fait un traitement six mois de chimio pour guérir de son lymphome

A aucun moment le mot « cancer » n’est prononcé : « Je disais à mes amis, ‘j’ai un lymphome mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas un cancer’ ! ».
Pourtant c’est bien un cancer ! Plus exactement un lymphome de Hodgkin de stade 4, avec comme traitement six mois de chimio.

« On commence les traitements le jour de mes 30 ans ! », nous explique Kelly. Juste avant, Antoine lui organise un weekend surprise avec soirée d’anniversaire à la clé. La jeune femme est entourée de ses amis et de sa famille, « ça m’a donné beaucoup de force ».
La force c’est ce qui qualifie Kelly à ce moment là, et il le faut : « Je suis fille unique, il fallait que je porte mes parents, même si ils étaient très présents. Je ne pouvais pas flancher ».

Pendant toutes les séances de chimio, sa mère, son père et son futur mari sont présents. A aucun moment ils n’ont songé à annuler le mariage, « j’avais un point positif à l’horizon », confie Kelly dans un sourire.
Et en effet les deux jeunes gens s’unissent en mars 2013 entourés de 130 invités : « Ce fut un super moment, dont j’ai profité jusqu’au bout. Le temps était suspendu ».

IMG_6431

Après ce beau moment les traitements reprennent, « plus durs », jusqu’au 21 mai 2013, date de la fin de la chimio. « Ça avait fonctionné ! Mon cœur n’allait pas très bien et ma thyroïde a été abimée par la chimiothérapie, donc j’ai continué un petit traitement. Mais ça ne nous a pas empêché de partir en vacances tous les deux au Maroc ».
Kelly reprend son travail en septembre 2013, « j’ai du mal à me concentrer mais je m’accroche ! ».

La vie reprend doucement son cours et une belle surprise attend les jeunes mariés : Kelly est enceinte !

« C’était inattendu, j’avais demandé à avoir une chimio plus soft afin de préserver au maximum mes chances d’avoir un enfant. Nous n’avions pas eu le temps de faire la cryoconservation de mes ovules. Surtout on m’avait dit d’attendre au moins un an après la fin des traitements. J’ai eu peur de me faire engueuler ! »

IMG_6459 IMG_6487

Finalement tous les voyants sont au vert : aucun risque pour le bébé, tous les examens de Kelly sont bons. Et le 16 juillet 2014 une petite Margaux arrive dans la vie d’Antoine et Kelly.

« C’est ma victoire, la vie reprend le dessus », dit Kelly dans un grand sourire.

Début décembre 2014 la petite famille quitte Paris pour Lyon, « nouveau départ, nouvelle vie ».
Antoine commence un nouveau travail, Kelly entame bientôt une formation, elle va devenir « baby planner » et Margaux se porte comme un charme.
« Ce qui a changé c’est ma part d’insouciance, raconte Kelly, on a un rapport à la mort et à la vie qui est différent. On est un peu plus anxieux. Mais l’important est là. Le quotidien est de retour et tant mieux ! Le cours de la vie reprend. »

Kelly, atteinte du lymphome, avec son enfant