Yseult : “On m’a toujours dit de sourire et d’arrêter de faire la gueule !”

Depuis l’enfance, Yseult Renard souffre d’une maladie dentaire : l’amélogénèse imparfaite. Cette pathologie très rare, qui concerne généralement les dents de lait des enfants en bas âge, empêche les dents de pousser recouvertes d’émail. Cela entraine donc une pousse de dents jaunes et de taille réduite, ce qui fut le cas d’Yseult. A l’exception que, dans son cas, la maladie concerne ses dents définitives, et qu’elle est incurable.

Yseult a 24 ans. Cette jeune femme, réalisatrice et scénariste, a décidé de parler de son histoire dans son court-métrage, Arrête de faire la gueule Isa. Un court-métrage engageant, traitant la question de la différence physique, et du regard des autres. Le regard des autres, Yseult en a longuement souffert, notamment pendant ses années collège : on lui disait d’aller se laver les dents, on la qualifiait de sorcière, à cause de sa pathologie qui l’empêchait d’afficher un sourire aussi blanc que celui de ses camarades de classe.

Les moqueries des autres ont, petit à petit, façonné le caractère et le comportement d’Yseult, la poussant à ne pas sourire, à cacher sa bouche, à s’effacer. Aujourd’hui, elle souhaite encourager les autres patients souffrant de pathologies dentaires visibles à ne pas cacher leurs sourires, et à s’accepter, peu importe leur dentition. Yseult soulève également la question de l’injonction qui pousse les femmes à sourire et à être avenantes en société, injonction qui a aussi fait souffrir d’autres patientes comme elle.