LYMPHOME. Céline : le prurit, un symptôme du cancer

VIDEO. Céline a 36 ans et vient d’avoir son deuxième enfant quand elle apprend qu’elle souffre d’un lymphome. Elle nous parle des nombreux symptômes qu’elle a eu.

Le prurit fut son premier symptôme. Le pruprit n’est pas forcément associé à l’apparition d’un lymphome de Hodgkin, c’est une sensation de picotement irritant qui donne envie de se gratter.

Un nombre important de maladies peuvent être associés à des démangeaisons généralisés : maladie des reins, diabètes, allergie…

Définition :

C’est un des symptômes du lymphome, ce sont des démangeaisons.

Céline témoignage de sa propre histoire…

Ces démangeaisons, en plus, étaient exacerbées par la transpiration, et j’en arrivais à devenir folle ! Je n’en dormais plus des nuits, ni des jours, c’était vraiment très invalidant et handicapant.

En France, 11 000 nouveaux cas de lymphomes chaque année.

Le lymphome est un cancer du système immunitaire qui se développe quand une erreur survient au niveau de la fabrication des lymphocytes, conduisant à la production de cellules anormales. Celles-ci peuvent proliférer de deux manières : en se divisant plus vite et/ou en vivant plus longtemps que les lymphocytes normaux.

Les lymphocytes cancéreux, comme les lymphocytes sains, peuvent se développer dans divers endroits de l’organisme, notamment dans les organes lymphoïdes comme les ganglions lymphatiques, la rate, la moelle osseuse, mais aussi dans tous les autres organes.

Il existe deux principaux types de lymphomes :

  • le lymphome hodgkinien ou lymphome de Hodgkin.
  • les lymphomes non hodgkiniens (LNH).

Source : Institut National du Cancer, Le Figaro