Marine, Toulousaine de bientôt 25 ans et chanteuse, a découvert qu’elle souffrait d’un lymphome de Hodgkin en mars 2014.

Marine se souvient de ses journées passées à l’hôpital : “La chimiothérapie, c’est des médicaments très puissants qui sont injectés dans les veines, directement par le port-a-cath, et non pas par une veine du bras.” Ces médicaments, elle nous en parle comme des “produits très toxiques, très forts, qui tuent les cellules cancéreuses.”