Amélie : “Fin du cancer, fin du combat, fin du couple.”

Quand Amélie apprend qu’elle souffre d’un lymphome, elle vit une histoire d’amour depuis deux ans.

Ils vivaient ensemble, prévoyaient de se marier, avoir des enfants et puis le cancer est arrivé. Le couple se dit alors qu’il va mener à bien ce combat à deux…

Il était là à chaque chimio.

Au début, la jeune femme avoue avoir refusé son aide.

C’était mon combat. Bizarrement, je trouvais ça très dur pour lui, il ne faut pas se mentir, pendant les traitements, il n’y a pas de relation intime avec notre compagnon. Il y a beaucoup de tendresse, et des paroles. C’est tout.

Amélie et son compagnon déménagent à côté de l’hôpital pour rendre le quotidien plus simple. Elle doit accepter que ” son homme ” la voie sans cheveux, sans sourcils et aussi avec 20 kilos en plus. Du poids pris suite aux traitements.

Il m’a toujours dit que j’étais belle parce que je me battais.

20150107 La Lymphomane 0031

Ils gagnent ensemble un premier combat : en février 2013, Amélie est en rémission ! Elle reprend alors le travail mais très vite elle ” sent quelque chose en elle “. Seulement huit mois après, les médecins lui annoncent qu’elle fait une rechute. C’est le retour des traitements.

À ce moment-là, les liens se distendent avec son compagnon.

Il venait aux chimios mais je voyais qu’il n’était plus vraiment là…

Les sentiments s’estompent au fur et à mesure des traitements. Le 10 août 2014, Amélie est en rémission pour la seconde fois. Une victoire pour la pétillante jeune femme. Mais une semaine après seulement, d’un commun accord avec son compagnon, ils décident de se séparer.

On a appris à vivre dans la maladie et le combat, la facilité nous a semblé trop compliquée, finalement. C’est dur à dire mais le quotidien sans le cancer était vide. Sans combat, il était difficile de trouver un intérêt entre nous.

Aujourd’hui, ils sont restés amis.

Nous sommes très proches, on ne peut pas effacer ce que nous avons vécu.

20150107 La Lymphomane 0021

Même si elle déteste dire ça, Amélie le concède :

Le cancer m’a apporté quelque chose. Je ne pourrais sûrement pas avoir de bébé, je ne suis plus avec mon compagnon et c’est maintenant que je me rends compte que la vie est belle. Cela m’a apporté une vision différente de la vie, une insouciance différente.

En prenant conscience qu’elle pouvait mourir, la jeune professeure de français a appris à profiter de chaque chose.

Elle recherche déjà celui qui l’accompagnera au quotidien !

Je sais que j’ai peu de chances d’avoir un enfant, même si j’ai fait la cryoconservation, je ne sais pas si j’ai envie d’imposer un nouveau traitement à mon corps.

Alors Amélie pense à l’adoption même si elle se laisse du temps. À seulement 24 ans, elle imagine son avenir ” très beau “, et veut ” reprendre le travail et en profiter ! “.

Surtout en profiter !

W.A.P